Comment réussir votre projet de construction écologique afin qu’il vous ressemble ?

Écrit par Noëlline Pellerin, Technologue en Architecture

 

Plusieurs propriétaires ou futurs propriétaires, soucieux de réduire leur empreinte environnementale, envisagent la construction ou la rénovation dite « verte ». Comme dans tout projet d’envergure, la clé du succès pour que le résultat comble nos attentes c’est la planification ! Forte de mon expérience des 19 dernières années, je vous partage aujourd’hui le fruit de mes observations afin d’optimiser votre projet écologique. Voici les principes psychologiques derrière la planification d’un projet !

C’est immanquable, dès que vous annoncerez à votre entourage que vous pensez vous lancer dans un projet de construction, une pluie de conseils et d’opinions divers pleuvra sur vous. Comment s’y retrouver ? Grâce à trois petites listes primordiales à dresser avant le début du projet.

 


VOS BESOINS:

Quels besoins ont initié ce projet ? Un manque d’espace ? Un goût pour le minimalisme et la réduction de pieds carrés ? La nécessité d’une 3e chambre pour les jumeaux qui arrivent ? Le besoin d’être autosuffisant ? La cohabitation avec les grands-parents ? Toutes les raisons sont bonnes pour entamer un projet de construction, mais toutes les raisons ne sont pas les vôtres. Il est essentiel de bien cibler le ou les besoins à l’origine de votre projet, car ils sont le moteur de celui-ci. Personne ne peut les identifier à votre place.

 

VOS PRIORITÉS:

Où êtes-vous prêts à mettre la plus grosse part du budget ? Construction écologique ? Cuisine ? Luminosité ? Serre d’autosuffisance ? Respect strict du budget ? Espaces de vie ouverts ? Garage ? Oui, on peut être sensibilisé à l’environnement et vouloir un garage 😉. Cette liste de priorités sera particulièrement utile tout le long du processus de planification de votre projet. Car à chaque fois qu’un choix s’imposera à vous, et qu’une dépense devra être débitée, vous pourrez trancher entre 2 options en vous fiant à votre liste de priorités. Pour être satisfait en fin de projet, vous devrez toujours faire passer la priorité 1 avant les autres. C’est encore une fois un exercice de priorisation que vous seul pouvez faire, car vous êtes uniques. Tout comme votre projet. Et ultimement, votre projet DOIT vous ressembler.

 

VOS DÉSIRS:

Ce sont les rêves, les petites folies qui vous habitent. Un coin lecture avec des bibliothèques intégrées. Un îlot avec 6 tabourets. Une salle familiale assez grande pour y loger une table de billard. Un foyer de masse. C’est dans cette liste que vous pourrez venir puiser de l’inspiration. Et si le budget le permet, quelques petits items moins essentiels traînant sur cette liste pourront se greffer à votre projet. Il est important de différencier les désirs des besoins, car un projet peut devenir trop dispendieux si on y inclut tous nos désirs, mais réaliste si on se concentre sur nos besoins et priorités. Il sera toujours temps d’ajouter certains items à moyen terme en créant des phases 2 et 3 de votre projet. En plus, si l’espace est déjà prévu au plan, vous saurez exactement comment procéder pour ces phases subséquentes.

Écrivez ces trois listes dans l’intimité de votre foyer, avant de vous faire influencer par Pierre, Jean et Jacques. Bien que chacun des conjoints puisse avoir fait ses propres listes à la base, il est essentiel que ces trois listes deviennent communes avant la production des plans de construction. Assurez-vous de bien communiquer à votre partenaire les changements ou nouvelles idées qui s’imposent à vous durant le processus. Il n’y a que les fous qui ne changent pas d’idée. Vaut mieux s’ajuster en cours de route qu’être déçu du résultat.

 

ÊTES-VOUS VERT PÂLE OU VERT FONCÉ ?

Un passage obligé pour la réussite de votre projet écolo : sélectionner le niveau de bâtiment écologique correspondant à votre besoin. Il s’agit encore une fois d’un choix très personnel. Les 3 listes précédentes vous aideront à établir le niveau de priorité de cet item. Des petits éléments peuvent faire une différence sur l’économie d’énergie ou sur la consommation d’eau d’un bâtiment. Et des choix plus costauds peuvent carrément vous rendre autosuffisants. Vous devez quantifier votre « désir vert ». Ensuite, vous pourrez évaluer les possibilités et elles sont nombreuses : Formation en ligne de type SolutionEra. Maison bioclimatique. Maison passive. Certification plus officielle telle que : Novoclimat 2.0/Leed/Breeam / HQE.

Difficile de s’y retrouver sans un expert. C’est le moment de contacter un professionnel, comme moi 😊, afin de débuter l’étape des plans et devis. L’idéal est de faire affaire avec un Technologue en Architecture ou avec un Architecte, membre de leur ordre professionnel respectif.

 

À SE SOUVENIR :

Référez-vous à vos besoins et priorités réels tout au long du projet, vous éviterez ainsi de tomber dans le panneau de la surconsommation en construction. Le piège des « tant qu’à y être ». Les dépenses auront été tenues à l’essentiel et votre impact sur l’environnement n’en sera que réduit. Tandis que votre satisfaction et votre fierté, elles, auront été optimisées ! Et surtout, amusez-vous ! C’est souvent le projet d’une vie, aussi bien en profiter.

 

Noëlline Pellerin, T.P.
Technologue en Architecture
membre de l'OTPQ #12015
Tél.: 418-809-3890
www.plansnoellinepellerin.cahttps://www.facebook.com/plansnoellinepellerin

Language
French
Open drop down