Ma conscience Zéro Déchet

Les personnes qui me connaissent savent que j'aime les beaux objets, les beaux vêtements et les chaussures ;-). En France, j'allais très régulièrement faire du "shopping". Mon budget me le permettait, et je n'avais pas encore d'enfants!!!

Mais ces derniers mois, j'ai réalisé que ma maison accumulait des objets que nous n'utilisions pas. La salle de jeux des enfants n'était pas un espace pour jouer, mais un magasin de jouets. Nos armoires étaient remplies de vêtements et d'electroménager que nous conservions par habitude ou en guise de souvenirs. Et je ne vous parle même pas du garde-manger! Il y aurait eu une guerre que nous aurions pu tenir pendant des semaines!

Les personnes dans mon entourage proche vont dire: "Mais vous avez de l'espace!" (C'est certain, quand on compare notre maison aux 30 mètres carrés de notre logement en France, tout le monde la trouve "TRÈS" grande); "Votre maison est toujours rangée, on se croirait dans un magazine." (Et moi derrière, je pense: "N'ouvrez surtout pas les placards!")... Eh bien, c'est un fait: plus on a d'espace, plus on accumule!

Alors, j'ai parlé à mon conjoint. Je lui ai dit que je me sentais oppressée par tous ces objets. Il m'a soutenue dans ma démarche. Nous avons commencé à faire du tri. D'abord dans les vêtements, en nous posant les bonnes questions, par exemple: est-ce que je vais remettre cette veste un jour? Est-ce que j'ai porté cette jupe récemment? Ce pantalon est-il abîmé? Puis-je le donner? Le placard à chaussures, celui pour les outils, la chambre d'amis, l'atelier de couture... tout y est passé. Ça m'a fait un bien fou! Et grâce à ce tri, j'ai récupéré plein de nouveaux textiles pour mes créations ;-)

Et l'espace des enfants dans tout ça? Depuis novembre 2017, nous disons à nos cocos qu'ils peuvent offrir les jouets avec lesquels ils ne jouent plus, que ce soit à des amis ou à des organismes qui les redistribuent. Nous avons encore du travail à faire dans cette pièce, mais les enfants sont des éponges et ils apprennent très vite. Ils ne sont pas brimés ou malheureux, loin de là. Notre plus gros défi, c'est la distance qui nous sépare de nos familles. Ils se sentent coupables de vivre loin de leurs petits enfants, alors lorsqu'ils viennent nous rendre visite, leurs valises ressemblent à la hotte du père Noël. Pourtant, nos enfants, mon conjoint et moi, tout ce que nous voulons, c'est profiter d'eux et créer de beaux souvenirs. Nous voulons juste vivre de bons moments et serrer ceux qu'on aime dans nos bras...

À noël, cette année, il n'y aura pas de jouets ou d'objets qui créeraient des besoins nouveaux. Nous allons passer de bons moments en famille, nous ferons des sorties, nous partirons en week-end. Nous pourrons même continuer toute l'année, et c'est cela qui est merveilleux.

Depuis que nous faisons attention à nos achats et que nous utilisons les règles du zéro déchet, nous avons énormément diminué nos déchets. Car le point de départ le plus facile pour réduire ses déchets, c'est de consommer mieux et de faire attention à ce que nous mettons dans nos paniers. Les légumes doivent-ils être absolument emballés dans des sacs en plastique? Des sacs en tissu réutilisables ne seraient-ils pas préférables? C'est juste un exemple. Il existe des centaines de façons de faire attention à notre planète!

 

Voici les 5 principes du zéro déchet : refuser, réduire, réutiliser, recycler et composter.

Je suis très fière de l'engagement de ma famille dans ce processus, et nous sentons déjà une amélioration dans notre quotidien.

Et vous, quelles sont vos actions? Si ça se trouve, vous avez commencé à marcher sur cette voie sans même vous en rendre compte...

Soyez fiers de vos gestes. Ils font tous la différence.

Voici des livres qui peuvent vous aider dans vos démarches:

Livre de Béa Johnson, cliquez ici

La famille zéro déchet, cliquez ici

Language
French
Open drop down